Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par boris maynadier

L'interface
La marque est l’interface entre une organisation et ses publics.

Entre un territoire et les citoyens, entre une ville et les citadins ; entre une entreprise et son marché, ses clients ;
Entre une entreprise publique et ses usagers ;
Entre un parti politique et ses adhérents et ses électeurs ;
Entre une association et ses adhérents, etc.

Le marketing, la communication d’une organisation, ayant pour mission d’assurer cette rencontre, créent une interface. Entre le territoire constitué d’une culture, de services publics, d’une offre touristique, d’une économie privée ou associative, etc. et ses publics citoyens, entrepreneurs, touristes, etc. C’est, de manière imagée, la surface de contact entre l’organisation et ses publics. Elle a pour but d’opérer une jonction, dans le cadre d’une intersubjectivité.

Cette interface, elle porte un nom. C’est la marque. Inter-face, étymologiquement, ce qui sépare pour rendre possible la rencontre entre deux visages, entre deux personnes. Cette interface présente des qualités qui varient : opaque ou transparente, interactive ou non, etc.

La marque n’est donc pas la seule affaire du marketing, puisque de nombreux acteurs, aux compétences diverses, participent à cette interface (communicants, urbanistes, politiques, chauffeurs de taxi, etc.). Elle est donc davantage qu'une surface de contact, elle a une épaisseur et une profondeur, grâce à sa nature relationnelle.

La marque est née du marketing marchand. Or, le marketing se définit par le marché, c’est dans son nom. Market = marché. Les économistes définissent le marché comme la rencontre entre une offre et une demande. Pour certains d’entre eux, cette rencontre est «naturelle». Une sorte de main invisible assurerait la rencontre entre les producteurs et les consommateurs, les acheteurs. Si cela était vrai, le marketing n’existerait pas. Nous n’en aurions pas besoin. Parce que le marketing est la main très visible qui assure la rencontre entre un producteur et ses publics, ou entre un territoire et ses publics (citoyens ou autres), il a inventé la marque comme interface entre une organisation et ses publics. Mais si elle est fille du marketing, en s'étendant hors de la sphère marchande, la marque dépasse désormais cette seule discipline. Il en va ainsi pour les marques des territoires.