Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par boris maynadier

Les acteurs de la ville gagnent à travailler avec les historiens : ces derniers sont parmi les mieux à même d'exprimer l'identité d'une ville, tant elle se construit dans le temps.

Il en va ainsi de Marseille, dont parle François Ruffin dans le Monde diplomatique de janvier : Marseille est une frondeuse. Sa valeur la plus précieuse est sûrement la liberté, qu'elle défend à sa manière, parfois dans l'agitation.

Marseille la frondeuse : voilà de quoi faire une belle marque, fondée sur l'émancipation, et l'idée que la démocratie vient d'en bas et pas d'en haut. Pour comprendre cela, il faut s'intéresser au travail d'Aléssi Dell'Umbria qui propose une "Histoire universelle de Marseille. De l'an mil à l'an deux mille", chez Agone. Marseille la frondeuse, c'est le fruit de l'histoire d'une ville et d'une personnalité qui s'affirme.

Cette fronde est avant tout le fait de la population de la ville, de son instance citoyenne. Que dire alors des dirigeants municipaux qui veulent "épurer Marseille, qui en a bien besoin" (Pierre Laval en 1943), qui affirment que "Marseille est incurable à jamais, à moins d'une déportation massive de ses habitants et d'une transfusion d'hommes du nord" (Louis Féron, proconsul de la Convention) ou encore Jean-Claude Gaudin : "On a besoin de gens qui créent de la richesse. Il faut nous débarrasser de la moitié des habitants de la ville. Le coeur de la ville mérite autre chose." Ces citations sont issues de l'ouvrage Psychogéographie, de d'Agata et Le Dantec, reprises par Ruffin.

Faire de Marseille une marque, ce serait affirmer son identité, la rendre évidente, sûrement pas s'y opposer. Marseille la frondeuse peut faire son bout de chemin dans l'hypermodernité sans lisser sa personnalité tout en étant une ville agréable, attractive, attachante et vivante. Mais avec les tendances actuelles de l'urbanisme, on peut légitimement se demander si Marseille va rester cette frondeuse historique.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :