Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par boris maynadier

Le schéma ESI montre l'organisation de la ville en terme d'instances.

Il s'agit ici de schématiser les différences avec l'entreprise commerciale qui génère une marque. L'entreprise peut être comprise comme une seule et unique instance émettrice de la marque, ce n'est pas le cas de la ville qui est un objet très complexe.

Le schéma ESI que je propose vise à tenir un double discours :
1. la ville peut être considérée comme une unité, un acteur relativement indépendant, qui peut se prendre en main dans une certaine mesure. C'est ue condition pour pouvoir parler de marque de ville.

2. La complexité de la ville est irréductible, elle est constituée de trois instances que j'ai identifiées grâce à la littérature et des entretiens d'experts. Le schéma implique que la ville n'est pas gérable comme une entreprise, la gestion de la ville ne peut la saisir entièrement, puisque deux instances sont extérieures à cette gestion.



Pour faire bref :
Instance S : sociologique, les habitants de la ville.
Instance E : économique, les entreprises de la ville
Instance I : institutionnelle, en particulier la municipalité

Seule l'instance I a vocation à gérer la ville, et même si elle implique les 2 autres (E et S) dans la marque de ville, il n'y a pas de maîtrise totale de l'émission de la marque.